Histoire de ma jeunesse : Biographie d’ un astronome, physicien et homme politique français PDF, EPUB

Il y a un rapport dans les archives, mais il est daté le même jour que le mémoire et est par Condorcet.


ISBN: B015PO0NB6.

Nom des pages: 167.

Télécharger Histoire de ma jeunesse : Biographie d’ un astronome, physicien et homme politique français gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Biographie de l’auteur de François ARAGO, écrivain de la littérature française.

Dominique François Jean Arago 1,4, né le 26 février 1786 à Estagel (Roussillon) et mort le 2 octobre 1853 à Paris, est un astronome, physicien et homme politique français.

Il est l’aîné et le plus célèbre des six frères Arago, les autres étant Jean (1788-1836), général au service du Mexique, Jacques (1790-1855), écrivain et explorateur, Victor (1792-1867) et Joseph (1796-1860), militaires, et Étienne (1802-1892), écrivain et homme politique.

Il est le fils aîné de François Bonaventure Arago, propriétaire terrien, maire d’Estagel et juge de paix du canton en 1790 puis directeur de l’Hôtel de la Monnaie à Perpignan en 1795, et de Marie Anne Agathe Roig, fille d’un paysan aisé de la région.

Les premiers travaux de physique d’Arago concernent l’optique. Il fait en 1810 une expérience importante, qu’il présente oralement à l’Académie des sciences le 10 décembre 1810 ; il ne la consigne par écrit que juste avant sa mort, plus de quarante ans après : il s’agit de mesurer la vitesse de la lumière venant des étoiles, en comparant la valeur le matin à 6 h et le soir à 18 h. Étant donné qu’on n’observe pas d’étoiles pendant la journée, Arago fait son expérience à ces heures-là. À 6 h, quand on observe une étoile au zénith, la Terre s’en approche, on devrait mesurer c + V, où V est la vitesse de rotation de la Terre autour du Soleil ; à 18 h, pour une autre étoile au zénith, la Terre s’en éloigne, on devrait mesurer c – V. Or l’expérience est négative, on mesure c dans les deux cas : cette première expérience négative ouvre plus tard la voie à la théorie de la relativité.

Pour en savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Arago

Extrait du livre :

Je naquis le 26 février 1786, dans la commune d’Estagel, ancienne province du Roussillon (département des Pyrénées-Orientales).
Mon père, licencié en droit, avait de petites propriétés en terres arables, en vignes et en champs d’oliviers, dont le revenu
faisait vivre sa nombreuse famille.
J’avais donc trois ans en 1789, quatre ans en 1790, cinq ans en 1791, six ans en 1792, et sept ans en 1793, etc.
Le lecteur a par devers lui les moyens de juger si, comme on l’a dit, comme on l’a imprimé, j’ai trempé dans les excès de
notre première révolution…

Et, comme beaucoup d’autres écrivant sur les phénomènes sociaux aux XVIIIe et XIXe siècles, Quetelet a été frappé par la constance de certaines statistiques d’année en année, telles que les naissances, les décès, les crimes et les suicides. Eric était un sportif accompli qui représentait également l’Écosse au rugby. Il est surtout connu pour son travail dans les années 1960 sur une théorie connue sous le nom de «mécanisme de Higgs», qui prédit l’existence du boson de Higgs (parfois appelé communément la «particule de Dieu»), et qui est généralement reconnu comme un élément crucial. dans le modèle standard de la physique des particules.

Tous deux jouissaient d’un prestige et d’une influence plus grands à l’Institut que ce qu’ils avaient acquis dans les dernières années de l’Académie, où Lavoisier avait dominé. Par exemple, il a exprimé son soutien à l’établissement d’un revenu minimum pour tous les citoyens comme moyen d’éliminer la pauvreté. Tous les problèmes de la théorie du hasard pouvaient être réduits à l’une de ces classes, et Laplace procédait ici à l’étude des problèmes du second type. J’ai enseigné dans trois écoles britanniques en Espagne et au Portugal et c’est à Porto que j’ai rencontré ma femme Joanne et où sont nés nos trois enfants, Isabella, Sofia et Luke.