J’accuse les mensonges qui tuent les drogués PDF, EPUB

Tout le monde a sa propre façon de traiter avec son enfant étant un toxicomane.


ISBN: 2702125212.

Nom des pages: 139.

Télécharger J’accuse les mensonges qui tuent les drogués gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

J’accuseles mensonges qui tuent les droguésLa drogue fait peur. Si peur que tout le monde déraisonne à son sujet : thérapeutes, politiques, juges, policiers.L’héroïne tue, dit-on. Mais c’est d’autre chose que meurent les toxicomanes : misère, criminalité, sida, suicide sont les conséquences directes de l’exclusion. Sous prétexte de bannir la drogue, nous avons banni les toxicomanes.En Suisse, des médecins ont renversé la vapeur. Ils prennent les toxicomanes comme ils sont, là où ils sont et s’efforcent de les aider. Ils y parviennent : le VIH recule ; des drogués marginalisés depuis des années retrouvent un peu de stabilité, voire un travail. On se bouscule dans les centres de traitement.Raconter ce combat comme le fait ici Annie Mino, psychiatre à Genève, c’est accuser. Ceux qui ont construit autour des drogués les ghettos judiciaires et thérapeutiques qui les étouffent. Ceux qui, pour conserver leur pouvoir, récusent toute approche autre qu’intransigeante de la toxicomanie. Et ceux qui répandent, aujourd’hui encore, des mensonges sur les produits, leur nature et leurs effets.Annie Mino est médecin psychiatre. D’origine française, elle dirige aujourd’hui la Division pour toxicodépendants de la psychiatre publique genevoise.Sylvie Arsever est chroniqueuse judiciaire au Journal de Genève et à la Gazette de Lausanne.

J’ai vu des recherches sur le cerveau qui sont vraiment encourageantes, mais personne n’en parle. Peut-être que cela semble égoïste, mais je devais être égoïste pendant un certain temps pour apprendre que je ne suis pas venu ici uniquement pour prendre soin des autres et m’abandonner dans le processus. Il a également dit qu’il savait que tout le monde pensait qu’il était le voleur parce qu’il était le nouveau gars.

Je lui ai dit de m’appeler quand il est prêt à aller se faire soigner. Il a détruit ma propriété il a mis des trous sur le mur, endommagé l’alarme de sécurité dans ma maison, cassé la vaisselle et l’affichage mural, dégonflé les 4 pneus dans mon véhicule versez le liquide inconnu dans mon réservoir d’essence, il a joué toute la nuit eau courante dans tous les robinets à la maison pendant des heures pendant que nous sommes partis. Lorsque les stupéfiants n’étaient pas là, il s’est retiré et ne pouvait plus fonctionner. Je prie pour que vous et votre enfant puissiez trouver la paix et l’harmonie en cette période difficile.