L’État impérial des califes abbassides : VIIIe – Xe siècle PDF, EPUB

Le blanc était porté par les femmes divorcées, et le bleu et le noir étaient réservés aux personnes en deuil.


ISBN: 2130498825.

Nom des pages: 188.

Télécharger L’État impérial des califes abbassides : VIIIe – Xe siècle gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

La renommée qui s’attache à la grande époque où se cristallisa la pensée politico-religieuse de l’islam dans sa pluralité et où certains musulmans veulent voir aujourd’hui l’âge d’or du sunnisme fait briller d’un éclat particulier l’apogée que connut la puissance des Abbassides du VIIIe au Xe siècle. Alors s’épanouirent les splendeurs d’un empire centralisé allant du Maghreb à l’Asie centrale, qui avait sa capitale en Irak et qui fondait son organisation sur l’unité de la civilisation islamique, en dépit de la variété des peuples convertis peu à peu à la religion dominante. L’apparition de cet Etat impérial qui s’était substitué au royaume dit arabe des Omeyyades avait été due à l’action d’une famille ambitieuse qui se réclamait de la descendance du prophète de l’islam.
Etat abbasside ainsi organisé put-il bénéficier des chefs et des élites lui permettant de combattre les particularismes régionaux et l’influence des doctrines subversives? Si l’histoire y répond en montrant un souverain de droit divin se résoudre finalement à abandonner ses pouvoirs de décision, financiers et militaires, pour tomber en 945 sous la tutelle de ses anciens officiers, l’œuvre accomplie auparavant par les Abbassides n’en devait pas moins aider l’institution califienne et l’impur à se maintenir sous le régime du sultanat.

Fourni par: Boundless.com. Licence: CC BY-SA: Attribution-ShareAlike contenu sous licence CC, attribution spécifique Moyen-Orient Empires. Le nom sunnite vient de leur auto-désignation comme ahl al-sunna wal jamaa, ceux qui suivent l’exemple du Prophète et appartiennent donc à sa société ou communauté. Des dommages irréparables ont été causés à la civilisation et à la culture d’Asie centrale millénaires.

La ligne des successeurs continue à ce jour, l’actuel chef étant Mirza Masroor Ahmad, résidant à Londres. New York: Columbia University Press, 1986, p. 80-122. Le sommet de cette coupole se tenait à 80 coudées (130 pieds, 40 mètres) au-dessus du sol et était lui-même couronné par une girouette en forme de cavalier. Après la mort de Mahmud, ses possessions ont progressivement diminué, Khorasan et Maverannahr étant sous le contrôle des Seljukides et des Karakhanides.