Les grands courants de la morale PDF, EPUB

Il faut aussi préciser comment une approche anthropologique de la moralité elle-même définit le mal comme un phénomène humain.


ISBN: 2200018096.

Nom des pages: 278.

Télécharger Les grands courants de la morale gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

La diversité des morales s’inscrit dans l’histoire mais n’est pas pour autant dépourvue de cohérence philosophique. L’heure n’est plus à la rupture avec les héritages, et certaines perspectives antiques font preuve aujourd’hui d’une étonnante vitalité.Cet ouvrage :· analyse les principaux courants de la morale, leurs fondements et les termes clés de leurs débats à travers trois périodes : antique, moderne et contemporaine ;· interroge le sens des grandes pensées critiques de la moralité ;· propose des éléments pour comprendre le renouveau de la philosophie morale et la qualité des discussions actuelles.Noëlla Baraquin, agrégée de philosophie, enseigne au CNED de Vanves (préparation au CAPES et à l’agrégation). Elle a participé au « Dictionnaire de philosophie » et au « Dictionnaire des philosophes » (Armand Colin, coll. U, 1995 et 1997).
Les morales de la Grèce classique : La naissance de la morale en Grèce (VIe-IVe s. ). Les sophistes: relativisme et humanisme. Socrate: la question morale. Platon: la transcendance du Bien. Aristote: la Sagesse pratique. Les morales hellénistiques : Les cyniques: la nature sans la convention. Épicure: la sagesse du plaisir. Les sceptiques: la paix de l’âme par. Les stoïciens: la liberté intérieure. La morale chrétienne : La morale chrétienne. Les courants modernes : Caractères de la modernité. Morales du sentiment et subjectivisme. Kant : la morale du devoir. L’utilitarisme classique: la morale de l’intérêt général. Les grandes critiques de la morale. Les courants contemporains : Courants contemporains. La méta-éthique et le retour à une éthique. John Rawls : la théorie de la justice. Le communautarisme. Le conséquentialisme. Dilemmes moraux. Postérité du kantisme et existentialisme.

Les pratiques sont donc des conséquences de notre nature comme le type d’animaux que nous sommes, quand nous comprenons bien le type d’animaux que nous sommes et les formes d’ordre social qui sont en harmonie avec notre nature, par opposition aux formes contemporaines d’ordre social (libéralisme et capitalisme) qui ne le sont pas. En ce sens, le défi moral de la science moderne est une conséquence du pouvoir de la science de définir les questions que nous posons et les moyens que nous cherchons pour y répondre, parfois aplatir ou déformer ce que nous faisons et comment nous vivons. Journal international de recherche en marketing, 29: 346 – 354.

La philosophie morale tend à valoriser l’altruisme, l’idée qu’un individu devrait faire le bien parce qu’il est juste ou va bénéficier aux autres, et non parce que l’individu en tirera profit. Sans une connaissance adéquate des causes et des remèdes du cycle, quelqu’un formé à la philosophie morale ou à la théologie ne peut être sûr de ne pas recommander une action qui ne fera qu’exacerber les problèmes qu’il cherche à résoudre. Les sondages de 2010 et 2012 qui demandaient aux répondants de citer le problème le plus important avec des valeurs morales ont trouvé que la raison la plus souvent invoquée était le manque de respect ou de tolérance envers les autres. La culture fournit une partie de l’environnement dans lequel les gènes sont sélectionnés, et notre dotation génétique influence l’évolution culturelle.